Les démarches à suivre lors d’une demande d’emprunt

Pour augmenter vos chances d’obtenir un prêt, il faut être méthodique. Procédez par étapes et ne sous-estimez aucune d’entre elles. Vous ne devez pas non plus vous précipiter. N’oubliez pas qu’un prêt vous engage au remboursement et un prêt vous engage pour plusieurs années. Voici donc toutes les démarches à suivre pour préparer votre contrat d’emprunt et pour le déposer.

faire une demande de Rachat d’emprunt faire une demande d’emprunt personnel faire une demande d’emprunt hypothécaire

Première étape : Réfléchir sur l’envie

la banque va se pencher sur la nature de votre besoin pour déterminer si celui-ci est sérieux et mérite un financement. Cette réflexion vous permet également de fixer votre projet réel. Evitez de fixer un montant trop faible en espérant obtenir une réponse favorable. En cas de manque, vous risquez d’être en difficulté.

A chaque besoin correspond également un type d’emprunt. En effet, une acquisition immobilière n’a pas la même importance que des travaux de rénovation ou un projet de vacance. L’acquisition d’une maison ou la construction de celle-ci nécessite de recourir au prêt immobilier comme l’emprunt hypothécaire

tandis que les autres besoins peuvent être financés par des prêts à la consommation comme l’emprunt personnel ou l’emprunt affecté. Les deux genres d’emprunt fonctionnent différemment, en ce qui concerne la constitution du contrat, le prix du prêt ou encore les garanties à fournir. Vous avez également d’autres types d’emprunt selon vos besoins, comme le leasing ou la location de longue durée.

2ème étape : Comparez et trouver les meilleures offres

Le conseil est de demander d’abord à votre banque ses offres d’emprunt et de retenir celles qui vous intéressent. Bien sûr, vous n’allez pas tout de suite vous engager. Vous allez exploiter ces informations pour simuler avec les offres d’autres entreprises. Pour aller plus vite, vous pouvez utiliser des simulateurs et comparateurs en ligne qui vous réunissent toutes les offres qui peuvent vous intéresser en fonction de vos modalités et de vos possibilités. Vous allez ainsi pouvoir simuler tranquillement les taux d’intérêts, les échéances à honorer, mais également les autres conditions comme la durée, les garanties nécessaires. Une comparaison ne vous engage en rien, vous disposez de tout votre temps pour réfléchir sur l’opportunité de l’opération.

3ème étape : La constitution du contrat d’emprunt

Après avoir identifié la solution qui vous convient, il est temps à présent de constituer votre contrat pour la demande d’emprunt. Quel que soit l’emprunt que vous sollicitez, il existe des pièces que vous devez toujours fournir. D’abord, il s’agit de justificatif de votre identité. Photocopiez intégralement votre carte d’identité pour que les informations soient complètes. Accompagnez-la d’un justificatif de domicile de moins de 3 mois. Vous pouvez aussi utiliser les factures en votre nom pour déterminer le lieu de votre résidence. Ensuite, la banque voudra vérifier votre santé financière et vos capacités de remboursement. Vous devez donc insérer dans votre contrat vos bulletins de paie, les trois derniers, ou vos trois derniers avis d’imposition si vous êtes indépendants ou auto-entrepreneurs. Cela permet de savoir si votre revenu vous permet de payer convenablement l’emprunt, en tenant compte du seuil d’endettement qui est de 30%. Enfin, vous devez aussi fournir votre RIB/IBAN pour que la banque puisse vérifier que vous n’êtes pas fichés auprès de la banque nationale.

Pour prêt affecté, vous devez prévoir une présentation détaillée de votre besoin. Il en est de même pour un prêt immobilier, avec les caractéristiques du bien à acquérir et les travaux que vous projetez. La précision améliore votre image et augmente vos chances d’être retenu. Pour constituer un contrat solide, il est souvent utile de faire appel au conseil de professionnels et courtiers d’emprunt.

4ème étape : L’envoi du contrat

Une fois que tout est prêt, c’est le moment d’envoyer votre contrat. Si vous optez pour un envoi en ligne, vous pouvez recevoir rapidement une réponse de principe de la banque qui devrait contenir les modalités générales de la solution. Vous disposez néanmoins d’un délai de rétractation de 7 jours à compter de l’acceptation de l’offre. Utilisez ce temps pour approfondir votre réflexion.