Risques et avantages du prêt personnel

Risques et avantages du prêt personnel

Quels sont les risques et avantages du prêt personnel ?

La contraction d’un crédit implique des responsabilités morales et juridiques. En effet, l’emprunteur s’engage à honorer des charges mensuelles appelées mensualités en plus des intérêts.

Il doit aussi veiller à éviter le surendettement pour pouvoir continuer à rembourser tous ses crédits. Un prêt personnel présente donc des risques et des avantages à la fois.

Simulez votre prêt personnel

Risques et avantages du prêt personnel

  • Liberté dans ses mouvements : avec ce type de prêt, vous pourriez utiliser le montant à des fins personnelles. Vous aurez la possibilité de financer tous vos projets allant de l’achat d’un bien (ordinateur, voiture, téléphone, etc.) à la réalisation d’un voyage. Vous êtes également libre de définir le montant à demander pour un prêt personnel, en plus des mensualités et de l’échéance. Avec ce genre d’avantages, vous ne risquez pas de faire face à de mauvaises surprises.
  • Une réserve d’argent : un prêt personnel vous aide à constituer des réserves d’argent en cas de difficultés, comme un accident, le paiement des taxes, un déménagement, une maladie ou tout incident pouvant se rapporter à son entreprise. Un prêt est une solution financière pour dépanner les personnes et les PME.
  • Un prêt facile d’accès : l’avantage pour ce genre de crédit c’est qu’il ne nécessite aucun déplacement. Les demandes de crédit peuvent se faire directement en ligne. Une démarche devenue très courante et qui promet un gain de temps considérable. D’autant plus que les procédures sont sans engagements et faciles à manœuvrer. Ce genre de demande se fait auprès du site de la banque que vous avez choisi. Si vous avez la possibilité de faire un déplacement, faites votre demande directement chez votre courtier ou votre banque. Le choix ne dépend que de vous.
  • Un cadre juridique clair et précis : ce secteur financier est régi par une législation stricte afin de sécuriser les échanges de services et de prêt. D’ailleurs en Belgique c’est le gouvernement qui a conçu les législations sur le crédit à la consommation. Des lois ont été érigées pour préserver les consommateurs. La sécurisation concerne surtout la dimension informationnelle.
    Le consommateur doit être au courant de tous les détails sur les offres de crédit. Le créancier est amené à tout expliquer afin d’éviter des arnaques ou des abus, surtout en ce qui concerne le volet publicitaire. Il est donc interdit de démarcher les offres de crédit et la transparence reste de mise pour les banques et les intermédiaires.
    Un autre point essentiel à l’aspect juridique du crédit, les enquêtes de solvabilité. Il existe des lois pour préserver le client ainsi que la banque dans la quête des informations sur un consommateur. En d’autres termes, la loi prévoit plusieurs clauses destinées à protéger les deux parties lors des procédures de souscription à un crédit. Il faut alors veiller à s’informer de toutes les étapes et les besoins pour éviter de mauvaises surprises.
  • Un service de sécurité de vos prêts : en obtenant un crédit en Belgique, vous êtes sûr de bénéficier d’un service de pointe. La contrée belge possède des autorités compétentes comme le FMSA qui veille à suivre de près les acteurs financiers en plus des organismes financiers publics en Belgique. Leur objectif est de préserver le droit des consommateurs et celui de tous les acteurs impliqués.